Et si j’arrêtais mes études ?

Bonjour tout le monde !

Un titre presque… affolant, je l’admet ! Tout comme mon état d’esprit actuel. Je passe ces vacances à cogiter. Comme vous le savez ou pas, j’ai actuellement une Licence en communication et j’ai obtenu mon concours pour intégrer une école de communication afin de réaliser un Master RS et marketing digital. J’ai choisi le campus de Lyon plutôt que Bordeaux ou Paris, le concours était éprouvant et ma joie de savoir que j’étais capable de l’obtenir émouvante. Mais ça s’est arrêté la. Rien depuis, je n’en parle pas, je n’ai pas hâte d’y aller et je n’en tire pratiquement que du négatif … Je me renseigne (ou plutôt embête !) beaucoup de personnes à ce sujet, je cherche des conseils, je cherche des avis .. Et puisque ce blog est une sorte de carnet de bord, je ressens le besoin d’expliquer ce qui me passe par la tête ces temps-ci, pour la première fois de ma vie : je veux arrêter mes études pendant 1 an.

laplumegrise.jpg

Récemment je bouge, je rencontre des gens, j’observe.. des auto-entrepreneurs, des personnes actives et dynamiques pleines d’idées, j’ai aussi obtenu un stage dans une start-up, un modèle qui colle complètement avec ce à quoi j’aspire. Ma motivation à le démarrer (début mai) est tellement plus flagrante que celle de retourner à l’école.  En discutant avec ces gens que j’admire, je me surprends à ne pas systématiquement entendre « bac+5 » « big diplôme ». C’est véritablement cette nouvelle perspective de la vie qui a tout fait changer et qui trace petit à petit mes désirs pro’ dans les métiers du web. J’ai vu autrement qu’à travers ma fac en terme de projets, et j’ai commencé à me poser des questions.. je passe mes journées à ça, avec l’envie furieuse de créer quelque chose, de développer mes capacités et d’apporter quelque chose quelque part, d’obtenir une place, un rôle. Je souris à l’idée de me lever le matin et de rejoindre une équipe et de travailler un projet, d’être à fond au quotidien. A l’idée d’être investie dans certains autres projets de ma ville et de m’investir. De rencontrer des gens, toujours plus. De parler, de partager… Ca paraît dingue ?

Je me sens efficace en Auvergne. J’ai cette impression d’avoir énormément de choses à accomplir ici avant de m’en aller, et surtout un accomplissement hors études, c’est très spécial à expliquer. Sur internet, lorsqu’on se renseigne sur « quoi faire après une licence » on tombe presqu’immédiatement sur un choix d’études suivant. Un master, une licence pro… Et pourquoi pas une pause ? Des expériences diverses, entre temps. Bref,  tout simplement parce qu’un bac+3 simplet, on nous a apprit que c’était rien. Qu’on en ferait rien. L’argument n°1 des grandes écoles ce sont « de grandes débouchés » (faut dire qu’avec le prêt que je suis prête à y mettre, il y a intérêt …). Mais voilà, je n’ai plus envie d’y aller. Enfin, peut-être pas tout de suite (vous noterez la confusion..).

IMG_3171.JPG

Je suis toujours inscrite dans ma « future » école pour le moment, rien n’est fait. J’ai jusqu’au 30 Juin pour me désister, et réfléchir à si je suis sur le point de faire une connerie ou non. Pour le moment, tout n’est qu’hypothèses et envies.. J’ai envie de me donner au moins 1 an de pause dans mes études. Pour réaliser ce que je ressens le besoin d’accomplir dans ma vie sans forcément avoir trimé 2 ans de plus à l’école. J’ai une furieuse envie de m’accomplir autrement qu’en classe le temps d’une année. J’en viens aux larmes à l’idée « d’abandonner » ce que j’imaginais réaliser ici. Je considère véritablement ça comme un abandon, pour m’en aller vers du négatif pour un tas de raisons. Ne pas être prête, c’est le terme exact. Sauf que le coût de l’école ne me permet réellement pas d’être dans cet état d’esprit, et je panique quant à la suite.

Ce n’est pas tout, j’ai également envie de gagner ma vie. J’ai longtemps cru que j’allais toujours suivre un cursus tout tracé, pour une débouchée toute tracée et un salaire en conséquence, le tout bien après ma vingtaine. Ce qui m’arrive, c’est tout nouveau. Bref, aujourd’hui je pense clairement à ce qu’il se passerait si je changeais de plan et que je commençais simplement à gagner ma vie. Peut-être qu’un an, oui, mais un an d’essai quand même.

Bref, le monde du travail c’est clairement pas rose et c’est la que je suis stoppé net. Je sors de l’université, j’ai tout juste 21 balais et avec mon bac+3 j’ai l’impression que je serais recalée partout où j’irais. Que je serais toujours « la plus petite », « la plus jeune », « la moins expérimentée ». Il est hors de question pour moi de m’imaginer avoir une vie active alors que mon niveau d’études ne le permet pas, on nous apprends vraiment qu’il est nécessaire d’aller au bac+5. Je me rends compte que je n’ai aucune confiance en mon diplôme en écrivant ses mots. En revanche, j’ai confiance en moi, en ce que je suis capable de faire, avec la terrible impression que ça ne suffira malheureusement pas.  Alors ça coince.. Hors de question de passer une année sur mon canapé, à pleurer mon choix. Dans un sens, je me dis que j’ai quand même fait 3 années d’études supérieures. De l’autre, je sais quelle est la réalité d’aujourd’hui et j’ai réellement peur de me tirer une balle dans le pied.

Alors oui, tout ne serait pas perdu : une bonne gifle dans ma tronche et en mars me revoilà à passer le concours pour intégrer l’école et septembre 2018 je démarre mon master. Et d’ailleurs même si l’année de pause me réussi, il est aussi tout à fait possible qu’avec de la réflexion je reprenne mes études. J’ai… besoin de voir. Je suis perdue. On fait comment quand on cherche à s’épanouir sans de suite dépenser 16 000 balles pour 2 ans d’études ? C’est impossible d’y arriver avant ?

Besoin qu’on me raisonne ou qu’on m’encourage, bref qu’on me conseille. A très vite,

signaturelpg

22 thoughts on “Et si j’arrêtais mes études ?

  1. Coucou ma jolie, je n’écris jamais mais là tu as besoin d’aide ! Personnellement je suis en première année de licence, donc pas là où tu en es. Mais je comprends cette envie « d’évasion » si tu as besoin d’une année ou plus de repos etc… alors vas-y ! Cela peut t’apporter des connaissances et de belles experiences.
    Bon courage pour la suite. Surtout ne réfléchis pas 30ans (ahah) mais fonce !!
    Bisous (PS: reste dans notre Auvergne, elle est magnifique ♡)

    J'aime

  2. Bonjour, Je pense que toi seule peut savoir. Tu dois faire ce que tu as réellement envie sans penser au « qu’en dira-t-on ». Il y a des avantages et des inconvénients dans tes deux choix : tu fais ton master tu seras rassurée, tu auras ton diplôme mais qui dit que tu seras heureuse et que dans deux ans tu seras pas écoeurée de ton diplôme et surtout maintenant BAC+5 ne veut pas dire travail à la fin et surtout bon salaire… Je peux te le dire.. de l’autre tu fais une pause au risque de ne jamais pouvoir réintégrer l’école que tu avais et peut être même la motivation de reprendre mais tu risques aussi de découvrir de nouvelles envies de nouveaux projets… tu dois voir cette année de break comme une expérience. si tu y mets du tiens et que tu te « bouges » pour profiter à fond de cette année tu finiras probablement avec l’envie furieuse d’avancer d’être diplômée et tu seras forte d’une expérience par rapport aux autres étudiants et ça je peux te dire que dans le monde du travail c’est de l’or !! courage

    J'aime

  3. Bonjour, ton article me parle beaucoup je suis également passé par là. Je ne suis absolument pas dans la même filière que toi mais je comprends ton besoin d’évasion, beaucoup de questions est ce que j’ai raison de continuer ? Pourquoi j’ai envie de tout envoyer valser et faire autre chose? Je suis dans ma dernière année de master d’archéologie et j’ai eu envie de tout arrêter je n’avais plus envie pourtant l’archéologie c’est ma passion depuis toujours. J’ai vraiment prit le temps de réfléchir j’en ai parlé autour de moi et j’ai pris une année pour me ressourcer j’ai eu en même temps ma fille et ça m’a remis les idées en place et j’ai décider de finir mon master mais aussi de faire une autre formation qui n’a strictement rien à voir mais qui me permettra d’avoir une situation stable pour ma famille. Je te souhaite bon courage dans ta réflexion prend tout le temps nécessaire.

    J'aime

  4. Holà 🙂

    Je comprend ce que tu ressens. J’ai arrêté pendant un an mes études à la fin de mon DUT, je souhaitai effectuer ma licence en alternance et n’ayant pas trouvé d’employeur, j’ai étais contrainte de faire une pause. Durant cette pause, je me suis remis beaucoup en question de savoir si j’avais envie de reprendre mes études ou non. Puis après réflexion j’ai souhaitai reprendre pour avoir mon BAC+3 et maintenant je pars sur le master.
    Je peux juste te dire comment j’ai vécu de mon point de vue cette année de pause : premièrement j’ai eu beaucoup de mal à trouver un travail correspondant à mon secteur d’étude (le fameux pas d’expérience), au bout de quelques galère j’ai pu trouver un CDD 6 mois déjà pour commencer où j’avais ma place. Sincèrement si on m’avait proposé un CDI à la fin de mon CDD je pense pas que je n’aurai pas repris mes études. Mais aujourd’hui je me rends compte que continuer mes études et une bonne chose pour MOI. Car je pense que je l’aurai regretté. Après il faut savoir, que quand on rentre dans la vie active il en est dure d’en sortir car on devient indépendante financièrement et on prend vite des habitudes et je sais qu’en septembre quand j’ai repris la fac j’ai mis un moment à me réhabituer (j’ai même pensé à arrêter) mais je me suis battue.

    Le seul conseil que je peux te donner c’est de bien réfléchir de ce que tu as envie dans ta vie, de te remettre en question de ce que tu attends de la vie, comment tu veux la vivre pour te sentir en accord avec toi même. Après j’ai arrêté pendant un an et j’ai repris mes études c’était dure mais pas insurmontable. Après pour ma part cette année de pause m’a permis de grandir et de devenir plus mature. Donc de mon avis personnelle arrêter ses études pendant un an n’est pas une mauvaise chose pour pouvoir se remettre en question et réellement savoir de ce qu’on a envie, car si tu pars en master un peu perplexe et pas en accord avec ce choix, il y a un risque que tu décroches ou que tu te donnes pas les moyens de réussir pleinement et de ce fait avoir des regrets.
    Maintenant je te souhaite du courage pour faire ton choix 🙂

    J'aime

  5. Bonjour,
    Tout comme toi, j’avais un projet scolaire et professionnelle tout tracé. Ma troisième année de licence je l’ai effectué en alternance.. à la suite de quoi impossible de continuer mes études. Plus l’envie envie de rentrer dans la vie active de gagner un salaire ect.. je savais ce que je voulais faire depuis le début, je me suis donc lancé Avec un bac +3 en poche. Certes j’ai du passeru. Concours catégorie en dessous donc un salaire moins important que mes espérances mais c’est pas grave. A 22 ans jai le temps de gravir les échelons. Un de mes profs en droit avait pour diction » rien ne sert de faire la course au diplôme  » un bac +5 ne garantie pas un emploie ni un salaire. Combien de bac + 5 son au chômage?
    Quand un prêt est en question en plus tu as le droit de te demander s’il n’est pas mieux pour toi de t’arrêter ici.. au final si c’est pour commencer et détester ce que tu fais.. si tu ressens le besoin de prendre une pause pour etre sur Alors prends la 🙂 gros bisous

    J'aime

  6. La vie est bien trop courte pour ne pas faire comme on a envie!!! Tes choix ne seront pas des erreurs mes des e xperiences et oui on peut comprendre que le monde du travail attire même si ce n’est pas la panacée !! Rien ne prouve que ton bac plus 5 te donne du travail alors fonce dans tes envies ,éclate toi, ne reste pas sans rien faire pendant un an mais vois toutes les possibilités qui s’ouvrent à toi et surtout n’écoute que tes envies et ne tiens pas compte de l’avis des autres!!!💕💕💕

    J'aime

  7. Bonjour, le titre de ton article m’a interpelée et je ressens le besoin de commenter pour essayer de t’aider dans ta démarche…
    J’ai terminé mes études il y a 3 ans (déjà ^^) et je n’ai jamais ressenti le besoin de faire un break. J’étais à fond et je ne me suis jamais trop posé de questions : le but était de finir et je verrai bien après.
    Par contre j’ai des amies qui ont fait des breaks, beaucoup d’expériences à l’étranger, pour apprendre une langue, mûrir, ou tout simplement s’éclater ! J’ai compris que l’Auvergne te tenais à cœur mais je pense que cela aide beaucoup à réfléchir de quitter ses habitudes et son cocon.
    En tout cas ne te force pas, une pause d’un an c’est absolument rien du tout et tu pourras toujours l’expliquer. Maintenant beaucoup de jeunes font des pauses et c’est pas pour ça qu’ils ratent leur vie :).
    Tu as encore du temps pour prendre ta décision, je te souhaite du courage! Camille

    J'aime

  8. Quoique tu choisisses, tu auras raison, car ce sera ton envie à cet instant. Tu auras un an pour t’y accrocher, apprendre, voir par toi-même, persévérer. Quelle que soit ta décision, un an ça passe vite, et à l’échelle d’une vie c’est rien du tout. Oui un bac+3 c’est un peu juste mais tout dépend du secteur, de tes compétences, de ta motivation, de ta confiance en toi, des opportunités… On n’est pas tous égaux face à un bac+3. Et pour ma part j’ai fait 2 ans de pause (non choisie, mais ça revient au même) entre ma licence et mon master, j’ai retrouvé pour faire ce dernier une détermination que je n’aurais pas eue en enchaînant juste après la licence, et qui m’a value d’excellents résultats alors que ceux de licence étaient assez moyens. Si tu ressens le besoin de voir autre chose, écoute toi. Si tu ressens le besoin de continuer, fais de même. D’ici juin, en mesurant les « pour » et « contre » et en listant tes objectifs pour une perspective comme pour l’autre, il y a bien une décision qui finira par s’imposer 🙂

    J'aime

  9. Ton titre m’a tout de suite interpelé, et je vais partager ce que j’ai fais si ça peut t’aider.

    Après mon bac STG marketing (et avoir refusé de rentrer dans un BTS Com sur dossier, dont j’étais la seule de ma classe a être accepté), je suis rentrée dans une licence de Design. La première année a été une catastrophe au niveau de mes études mais très enrichissante personnellement. J’ai voulu arrêté et me réorienté, mais je me suis dis que j’avais encore des choses a en tirer. J’ai redoublé. La deuxième année a été un peu pareille mais cette fois, à la fin de celle-ci (que j’ai pourtant validé) j’ai décidé d’arrêter mes études pour compter sur moi ! (n’étant pas boursière, j’étais à la charge totale de mes parents)

    J’ai cherche du boulot un peu partout, notamment dans la vente, j’ai eu beaucoup d’entretiens (grâce à mon cv original) mais mon expérience manquait dans ce domaine.
    Après 2 mois de recherche (et de vacances) Quiksilver (un magasin que j’apprécie beaucoup) à décidé de me faire confiance (je faisais la différence avec ma pratique et mes « tattoo de surf »). J’ai été donc engagé comme vendeuse avec une pratique de responsable de magasin (je faisais les commande etc)

    Finalement, je me suis rendu compte que la vente, ce n’était pas pour moi, à la fin de ma période d’essai, je suis partie.

    Je suis donc repartis à la recherche d’un emploie. Par hasard, j’ai répondu à une annonce de CM/marketing (dans un surf shop) qui demandait un bac +5 (j’avais donc un bac +2 qui ne vaut rien), par mon envie de travailler, et ma passion, j’ai été recruté !

    J’y travaille aujourd’hui depuis 7 mois, celle que je remplace avait un Master. Cela fera une super expérience sur mon CV, mieux que des études !

    Aujourd’hui, les gens qui étaient avec moi en licence demande si on ne recrute pas !

    Comme quoi, l’expérience vaut mieux que des études 🙂

    J'aime

  10. Coucou !

    Je me permets de commenter ton article car c’est également une question que je me suis posée à la fin de ma L3 (en langues dans mon cas). J’étais attirée par un domaine complètement différent, et faire une année de pause dans mes études m’aurait permis de mieux m’y consacrer et de voir si c’était possible de faire quelque chose … Au final, je n’ai pas osé sauter le pas parce que ce sont mes parents qui m’ont payé ma licence (en fac privée, du coup c’était cher) et que je ne voulais pas les « décevoir ». Aujourd’hui, 5 ans après, j’ai eu mon Master, je travaille dans un domaine qui me plaît (la traduction) dans un mode qui me plaît (auto-entrepreneur) et j’ai gardé le domaine qui m’attirait comme passion.
    J’ai eu de la chance, au final, d’aimer ce que je faisais, mais c’est vrai que je regrette un peu de ne pas avoir pu développer mon autre projet-passion. Si c’était à refaire, je pense que ferais cette année de césure pour me donner du temps pour réfléchir à mes choix, mais surtout pour bouger le plus possible, voir du monde, apprendre sur ce domaine qui me plaisait tant. Un an, c’est à la fois long, pour se permettre de faire plein de choses et de mûrir des projets, mais c’est court aussi : au cas où ça ne se passe pas bien, ce n’est pas si grave du coup !
    Bref, prends le temps de la réflexion, mais si tu sens que c’est une année qui pourrait t’être bénéfique, avec des projets à développer et des expériences à vivre, n’hésite pas 😉

    J'aime

  11. Moi, il me semble qu’il est plus facile de poursuivre ses études quand on y est encore, que de les reprendre quand on a arrêté. Ce qui n’exclut pas de penser à un projet en parallèle…

    J'aime

  12. Ton article m’a interpelée parce qu’il y a encore pas si longtemps, j’étais dans les études.

    Pour ma part, j’ai fait une école post-bac donc j’ai enchainé tout de suite à 18 ans et si j’arrêtais en cours de route, je n’avais rien. On va dire que ça ne laisse pas vraiment le choix. Et surtout j’étais dans ces schéma de lycée-bac-école-diplôme-cdi. Pas de route parallèle ou alternative pour moi.
    Les années de master ont plutôt été faciles puisque sur mon M1 j’ai fais un semestre à l’étranger, ça change vraiment, ensuite un semestre de stage. Et en M2 un semestre de cours et mon stade de fin d’étude. C’était long, je préférais clairement les stages et le terrain mais au final, je ne regrette pas.

    La question c’est de se demander si ton école va t’apporter une vraie plus value ? Est elle reconnue dans son domaine ? Est-ce que ça peut te faire passer un cap en salaire et en mission ?
    Et au delà de ça, est ce que tu te sens capable de retravailler le concours l’an prochaine et de peut-être le rater ?
    Personnellement, je ne prendrai pas le risque et j’irai maintenant parce qu’on ne sait pas de quoi demain est fait. Et tu auras tout le temps les années d’après pour gagner ta vie, t’inquiètes, c’est pas ça qui va manquer même…

    Après la question c’est aussi de savoir si c’est vraiment là dedans que tu veux t’orienter ? Est ce que tes doutes ne sont pas dûs à autre chose?

    Mais le marché de l’emploi est difficile, vraiment. Alors autant s’armer autant que possible !

    J'aime

  13. Je serais toi, je me laisserais le temps d’une pause, le temps de réfléchir, de voir et de mesurer ta motivation à poursuivre ces études ou au contraire à réaliser des projets. De voir si ces projets sont réalisables avec ta licence ou si au contraire il faut rempiler vers un master et si c’est le cas tu en sera d’autant plus motivé. La le risque, c’est de faire un master pour en faire un, et donc d’être frustée d’avoir laisser des opportunités te filer entre les doigts.
    Courage pour ta décision 🙂

    J'aime

  14. Actuellement en troisième année de communication j’ai fait 2 ans de césure entre mon BTS et mon école. J’étais pas prête à enchainé avec des études, j’aspirai à autre chose. Je m’y retrouvai pas à l’école, j’avais l’impression d’être cantonné à l’école et ainsi soit-il. Alors j’ai pris le taureau par les cornes, je voulais partir, je voulais me redécouvrir savoir de quoi j’étais capable en dehors de l’école. Alors je suis partie un an aux états unis, j’adore le voyage alors je voulais partir loin, découvrir autre chose dans un autre pays. Puis je suis revenu un an après, changé, un tout autre regard sur tout, mon futur, mes envies, mes projets, l’école etc. J’étais prête à reprendre les études je savais que cette fois j’irais pas en trainant les pieds. Comme je suis rentrée trop tard de mon année aux états unis, je ne pouvais pas reprendre les études alors j’ai cherché un travail, j’avais aucune expérience, jamais fait de job d’été rien… Mais j’ai rien lâché et j’ai trouvé, c’était pas grand chose, un job dans un cinéma mais je me redécouvrait à nouveau mais cette fois dans le vrai monde du travail et c’était malgré tout important pour moi de me redécouvrir, de savoir de quoi j’étais capable encore une fois.

    Maintenant j’ai repris mes études et je me rend compte de l’importance que c’est et qu’après ma quatrième année j’arrêterai. Je sais que ce n’est pas seulement allée à l’école mais qu’a travers ça je forge mon avenir.

    Si tu ressens le besoin de te découvrir autrement, de voir autre chose alors fonce et tu ne le regrettera pas. Voit avec l’école qui vient de t’accepter, ils peuvent surement retenir ta candidature jusqu’à l’année prochaine, il me semble que c’est possible. Surtout que c’est une école payante alors il me semble important que tu y réfléchisses bien, rien ne vaut de mettre 16000€ tout en faisant un prêt étudiante si tu ne sens pas l’envie d’aller à l’école.

    Si tu as des questions n’hésite pas, j’y répondrai avec plaisir. Et ne te pose pas des millions de question, et ça ne sera absolument pas un abandon! Fais ce que tu veux le plus au monde et si c’est sortir du système scolaire pour te découvrir en dehors de ce système et dans un autre tout nouveau alors fonce, ça ne peut qu’être positif 🙂

    J'aime

  15. Je crois que nous sommes beaucoup à passer par là quand on arrive à la fin de la licence ! Perso, j’ai aussi fait communication et j’ai choisis de ne pas poursuivre… J’ai un peu regretté de ne pas avoir fait de master (tu te sens moins valable que les autres) puis plus du tout maintenant. C’est clair, les grandes entreprises seront plus frileuses pour t’embaucher si tu n’as qu’une licence. Après, pour t’éclaircir les idées, tu peux aussi te prendre une année sabbatique où tu pourrais développer un projet spécifique, partir voyager en PVT par exemple… et la fin de cette année te reposer la question ? « Ai-je besoin d’un master pour faire ce que je veux faire ? » Pour les grandes boites, le master est quasiment obligatoire… En revanche, si tu souhaites intégrer une petite boite de ta région, une start-up ou bosser à ton compte, c’est un peu moins un problème ! Mais faudra faire tes preuves et prouver encore plus que les autres que tu gères dans ton domaine. Malheureusement aujourd’hui, on fait plus confiance à un bout de papier clairement acheté à son école et à des stages effectués dans des entreprises du CAC40 qu’aux compétences qu’on a pu développer dans des projets étudiants ou au cours d’un stage dans une asso ou une start-up ! C’est bien dommage. En tout cas, pèse bien le pour et le contre. A la fois, tu n’as que 21 ans, c’est super jeune. Moi j’en avais 24 quand j’ai terminé ma licence alors y’avait aussi une histoire d’âge. Bref, ne te stresse pas trop, rien n’est irréversible de toute façon ! 🙂

    J'aime

  16. J’aurais (si tout ce passe bien, normalement) bon bac+3 début Juin avec les résultats de mes derniers partiels. Il était question que je fasse les concours des écoles de journalisme. Mais j’en veux pas. Je veux pas être formatée, je veux pas encore étudier (même si c’est plus de la pratique que du théorique) : je veux travailler, vraiment, faire des vraies choses. J’ai une connaissance en école de journalisme, elle fait de la pratique, des reportages, mais ses productions il n’y a que les profs qui les voient. Ça m’emmerde. Je veux de vrais auditeurs, je veux interviewer des gens pour faire une vraie émission avec des vrais gens qui écoutent, et pas des profs. Du coup j’ai décidé de tenter un Service Civique en radio, avec l’immense possibilité de ne pas trouver, que l’on m’accepte pas, et de n’avoir rien à faire… le journaliste qui nous encadre actuellement à la radio locale où on bosse a dit qu’il me filerait un coup de main pour France Bleu, mais j’ai toujours pas de nouvelle de France Bleu et je mesure la difficulté d’entrer dans ce monde quand on n’a pas de diplômes… mais je tente quand même… mes parents me disent « et après ? » et après… et après je verrai.

    Enfin, je te raconte ma vie (et je songe peut-être pondre mon propre article) mais tout ça pour dire que je pense que tu dois écouter ton instinct, tes envies, je pense que quand on veut on peut, on se donne les moyens, je pense que rien n’arrive par hasard, je pense que l’inconscient sait mieux que nous ce que l’on doit faire. Même si pendant cette année de césure tu ne travailles pas ça ne sera pas une année de perdue, tu auras acquis de l’expérience dans autre chose, tu auras appris des choses, peut-être que tu te seras totalement rechargée en motivation, en assurance, etc. Je crois que si tu veux cette année de césure tu dois la faire !

    J'aime

  17. Hello, je suis un peu comme toi en ce moment. Entre l’envie de continuer et de tout arrêter mon coeur balance. L’envie d’indépendance, de vraiment travailler etc. Mais poir ma part je pense tenter une année de plus et si cela ne me plait pas j’arrêterais. Tu peut toujours tenter durant quelques mois et si cela ne te plait pas tu arrêtes.

    J'aime

  18. Ohhhhhhh la petite plume grise bat de l’aile … :O

    Ton article me touche en plein coeur et je me devais de te partager mon expérience 🙂
    Cette année j’étais en licence pro en alternance et j’y ai mis fin avant même de l’avoir terminée. C’est encore plus dangereux mais rien ne me convenait. J’ai décidé d’agir et comme on dit, vaut mieux prévenir que guérir. J’ai pété un câble et j’avais besoin de choses plus simples autour de moi et dans ma vie.
    Je suis partie et j’ai cherché un travail. J’ai fais des petits boulots – que j’ai quitté également car ils ne m’apportaient rien.
    J’ai créé mon Blog (ça m’a fait un bien fou …) et j’ai retrouvé un job dans lequel je ne me vois pas faire ma vie mais qui est très agréable pour le moment.
    J’ai comme toi beaucoup de projets, je veux créer et partager à n’en plus finir. Me construire une sorte de « dream job ». J’y arriverai à force(s) et toi aussi, car t’as l’air d’être une super nana et t’as des biscottos ! T’en veux et tu arriveras à t’épanouir comme il le faut.
    Prends cette pause si elle t’est nécessaire, c’est vraiment le conseil que je peux te donner. Vis au jour le jour et tout suivra.

    Je te fais un gros bisous et je t’envoie du courage et beaucoup de rêves !

    J'aime

  19. Coucou petite Plume Grise! ce qu’il y a de bien avec la vie c’est que les expériences font qu’on fait des choix. Je pense que tu es dans une certaine réflexion mais qu’au fond de toi tu sais.

    Fais les choses que tu as vraiment envie de faire pour ne rien regretter!

    Le must dans tous ça c’est que tu as 21 ans et que tu te rends compte ça maintenant!

    Combien ne prennent conscience de ce qu’ils ont vraiment envie de faire à 40 ans!!!

    Je t’encourage à suivre ton cœur et tes envies, rien ne rend plus heureux et déterminé!

    J'aime

      1. Je te souhaite du courage dans ce cas 🙂
        Le stage que tu commençais en Mai s’arrête quand ? Tu sais ce que tu vas faire pendant cette année ?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s